Consommation d’énergie des cuisinières électriques

Photo d'une cuisinière


Faits saillants

  • Toutes les cuisinières électriques à usage résidentiel1 sont assujetties au Règlement sur l’efficacité énergétique du Canada, qui établit une norme de rendement énergétique pour leur consommation d’énergie. Cela aide à éliminer les produits les moins efficaces du marché canadien.

Pour en apprendre davantage
  • Pour plus d'information sur l’achat d’un appareil de cuisson écoénergétique, visitez la page sur les appareils de cuisson.

Consommation unitaire d’énergie annuelle moyenne

  • Entre 2003 et 2009, la consommation unitaire d’énergie (CUE) annuelle moyenne des cuisinières électriques a diminuée 32 %.
  • Elle demeure relativement stable depuis 2009, avec une légère hausse au cours des cinq dernières années.2

La réduction de la CUE après 2002 n’est pas entièrement attribuable à une amélioration réelle de l’efficacité énergétique. En 2003, des modifications aux NMRE ont donné lieu à une réduction de la fréquence d’utilisation du cycle d’autonettoyage. Ces changements ont entraîné une réduction de la CUE annuelle moyenne des appareils à four autonettoyant, ce qui signifie que les données antérieures à 2003 ne peuvent être comparées directement aux données des années subséquentes.

Pour plus d’information, voir le document Choix et utilisation des appareils ménagers à l’aide d’ÉnerGuide.


CUE annuelle moyenne des cuisinières électriques, de 1990 à 2017 (kWh/an)
Version textuelle

CUE annuelle moyenne des cuisinières électriques, de 1990 à 2017

Année du modèle kWh/an
1990 772,2
1991 778,1
1992 778,6
1993 782,1
1994 773,6
1995 771,3
1996 774,4
1997 772,4
1998 770,8
1999 758,7
2000 759,9
2001 762,5
2002 756,0
2003 709,4
2004 652,7
2005 572,5
2006 537,2
2007 524,3
2008 521,7
2009 517,7
2010 521,7
2011 525,7
2012 523,3
2013 538,7
2014 546,0
2015 550,5
2016 556,4
2017 554,1
Remarque : La ligne verticale pour l'année 2003 indique les modifications apportées aux NMRE pour les cuisinières électriques. En raison des changements apportés à la méthode pour estimer la CUE annuelle moyenne, les données avant 2003 ne peuvent être comparées directement avec celles de la période de 2003 à 2017.

Cuisinières à four autonettoyant et cuisinières à four non autonettoyant

Les cuisinières à four autonettoyant sont en général plus écoénergétiques que les modèles à four non autonettoyant, puisqu’elles sont habituellement mieux isolées. Toutefois, les cuisinières à four autonettoyant plus récentes sont dotés d’un plus grand nombre de fonctions énergivores, comme :

  • des tiroirs de cuisson
  • des dispositifs de température réelle réglant la chaleur
  • de plus gros éléments chauffants
  • des éléments ponts
  • des zones de réchaud

Au fil du temps, l’efficacité énergétique des cuisinières à four non autonettoyant s’est améliorée et, depuis 2007, ces modèles consomment généralement (en moyenne) moins d’énergie que les appareils à four autonettoyant.


CUE annuelle moyenne des cuisinières électriques selon le type, de 1990 à 2017 (kWh/an)
Version textuelle

CUE annuelle moyenne des cuisinières électriques selon le type, de 1990 à 2017 (kWh/an)

Four non autonettoyant Four autonettoyant
1990 785,7 726,8
1991 787,4 755,1
1992 788,3 754,1
1993 795,2 751,5
1994 785,4 746,6
1995 778,3 756,4
1996 780,3 762,5
1997 780,2 758,5
1998 778,5 759,6
1999 770,3 741,8
2000 770,7 746,3
2001 785,7 741,2
2002 783,9 735,2
2003 732,1 691,0
2004 694,1 622,4
2005 593,2 558,0
2006 558,9 522,7
2007 522,4 525,2
2008 516,3 524,1
2009 502,6 523,5
2010 499,3 529,7
2011 496,6 534,4
2012 495,5 535,0
2013 522,1 545,8
2014 523,0 555,0
2015 516,8 561,0
2016 524,0 567,6
2017 543,2 559,3
Note : La ligne verticale pour l'année 2003 indique les améliorations aux NMRE pour les cuisinières électriques. En raison des changements apportés à la méthode d'estimation de la CUE annuelle moyenne, les données avant 2003 ne peuvent être comparées directement à celles de la période de 2003 à 2017.

Répartition des expéditions selon la consommation unitaire d’énergie

En 1990, 100 % des cuisinières électriques consommaient au moins 600 kWh/an.

En 2017, 43 % des cuisinières expédiées consommaient moins de 550 kWh/an (cette baisse est en partie attribuable aux changements apportés en 2003 à la méthode de calcul des cotes de CUE).


Répartition des cuisinières électriques selon la CUE annuelle moyenne, de 1990 à 2017 (%)
Version textuelle

Répartition des cuisinières électriques selon la CUE annuelle moyenne, de 1990 à 2017 (%)

0–399,9 kWh/an 400–449,9 kWh/an 450–499,9 kWh/an 500–549,9 kWh/an 550–599,9 kWh/an 600–899,9 kWh/an
1990 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
1991 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
1992 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
1993 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
1994 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
1995 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
1996 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
1997 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
1998 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
1999 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
2000 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
2001 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
2002 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 100,0
2003 0,0 0,9 11,6 4,9 0,5 82,1
2004 0,0 6,3 21,5 11,4 1,9 58,9
2005 0,0 7,0 37,9 20,8 5,4 28,9
2006 0,0 10,4 37,5 22,4 14,2 15,5
2007 0,0 9,3 29,7 34,6 16,6 9,8
2008 0,0 6,7 25,0 43,4 17,8 7,1
2009 0,1 4,5 25,2 43,4 22,5 4,3
2010 0,6 3,7 22,1 43,0 25,0 5,6
2011 0,8 2,8 19,9 41,7 30,5 4,2
2012 0,6 3,5 18,7 41,8 32,1 3,5
2013 1,4 3,3 12,5 36,7 38,4 7,8
2014 1,5 3,4 6,8 38,0 40,8 9,5
2015 1,8 6,9 3,5 34,0 41,5 12,3
2016 1,2 6,3 3,4 31,8 39,0 18,3
2017 2,5 7,0 2,8 30,9 34,6 22,2
Remarque : La ligne verticale pour l’année 2003 indique les modifications apportées aux NMRE pour les cuisinières électriques. En raison des changements apportés à la méthode pour estimer la CUE annuelle moyenne, les données avant 2003 ne peuvent être comparées directement avec celles de la période de 2003 à 2017.

  1. Liste complète des .
  2. La méthode utilisée pour mesurer l’efficacité énergétique des cuisinières électriques n’a pas changé suite à l’adoption de la modification 13.