Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

Transports – Secteur commercial

Zone anti-ralenti – Édition 2004 d'hiver

Action contre la marche au ralenti
Téléchargez le PDF

Les villes au coeur de la campagne pancanadienne contre la marche au ralenti

Collant Fermez votre moteur.De plus en plus, les municipalités canadiennes se mettent résolument à la tâche en vue d'adopter des mesures contre la marche au ralenti inutile des véhicules.

Même si la marche au ralenti peut sembler une nuisance négligeable en regard du portrait d'ensemble des problèmes environnementaux locaux, cette mauvaise habitude nous coûte des millions de dollars par an en carburant gaspillé, produit inutilement de la pollution et contribue aux problèmes posés par les changements climatiques et le smog. De plus, cela affecte sans raison la santé de la collectivité, en particulier celle de nos enfants, des aînés et des gens qui ont des problèmes respiratoires.

Le saviez-vous?

Si chaque conducteur de véhicule léger au Canada réduisait sa consommation de carburant – par exemple, en évitant la marche au ralenti – durant cinq minutes par jour pendant un an, nous pourrions éviter que plus de deux millions de tonnes de dioxyde de carbone ne pénètrent l'atmosphère annuellement. Cela équivaut à retirer de la route 350 000 voitures pendant un an.

Pour aider les municipalités et les groupes communautaires à lutter contre l'habitude de la marche au ralenti, l'Office de l'efficacité énergétique de Ressources naturelles Canada a lancé une campagne pancanadienne contre la marche au ralenti en 2001. La pièce maîtresse de la campagne est le site Web Action contre la marche au ralenti, qui offre de l'information, du matériel et des outils que les collectivités locales peuvent personnaliser pour concevoir et lancer leur propre campagne contre la marche au ralenti.

Selon le ministre des Ressources naturelles du Canada, John Efford, le but de la campagne est clair : « Tout ce que nous faisons, d'envergure ou pas, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre est une partie importante de la réponse aux changements climatiques. Voilà le coeur de notre campagne contre la marche au ralenti – aider les municipalités et les particuliers canadiens à agir à l'échelon local. J'espère que les collectivités de tout le pays se joindront à cette campagne qui mobilise de plus en plus de gens et connaît une grande réussite. »

Pleins feux sur l'effort municipal

En vogue auprès des citoyens, les campagnes contre la marche au ralenti offrent bien des avantages aux municipalités. Ce numéro de Zone anti-ralenti décrit les efforts continus de municipalités canadiennes dans leur lutte contre la marche au ralenti. Pour les collectivités qui n'ont pas encore adopté de mesures contre la marche au ralenti inutile des véhicules, nous vous encourageons à vous joindre au mouvement pancanadien croissant d'action contre la marche au ralenti, en puisant dans les nombreuses ressources et les outils gratuits prêts à utiliser sur le site Web Action contre la marche au ralenti.

Liens et ressources à télécharger

Ajoutez votre nom à notre liste d'envoi. Vous recevrez les prochains numéros du bulletin Zone anti-ralenti ainsi que d'autres nouvelles et mises à jour.

Le site Web Action contre la marche au ralenti contient un vaste éventail de ressources et de matériel téléchargeables pour aider les municipalités et les groupes communautaires à lancer leur propre campagne contre la marche au ralenti. Des sondages d'opinion sur la marche au ralenti jusqu'aux dessins, outils de communication et rapports de campagne les plus récents contre la marche au ralenti, le site Web Action contre la marche au ralenti est votre « guichet unique » pour vous aider à élaborer et à mettre en oeuvre votre campagne contre la marche au ralenti.

Le mouvement prend de l'ampleur

Le site Web Action contre la marche au ralenti est une ressource qui a donné l'occasion à beaucoup de municipalités canadiennes de lancer leur propre campagne anti-ralenti. Tout récemment, la Région du Grand Toronto (RGT), en Ontario donnait le coup d'envoi à la Campagne contre la marche au ralenti de la Région du Grand Toronto qui réunissait 18 municipalités, avec une population totale de plus de cinq millions d'habitants. Il s'agit de la plus grande campagne régionale contre la marche au ralenti entreprise au Canada.

Des campagnes régionales ou municipales semblables ont également été dévoilées récemment à Calgary et à Edmonton, en Alberta, à Ottawa, en Ontario et à Sherbrooke, au Québec. Des municipalités planifient actuellement des campagnes, soit le Grand Vancouver, en Colombie-Britannique, la Municipalité régionale de Halifax, en Nouvelle-Écosse et Québec, au Québec. Une foule de groupes communautaires – dans toutes les régions du pays, notamment aussi loin dans le Nord que Yellowknife, dans les Territoires du Nord-Ouest – et des groupes de l'industrie, comme l'Institut canadien des produits pétroliers (ICPP), ont également mis en oeuvre des initiatives contre la marche au ralenti.

Pourquoi lancer une campagne contre la marche au ralenti dans votre municipalité?

Les avantages et les raisons sont multiples pour qu'une municipalité décide d'agir contre la marche au ralenti inutile des véhicules. En voici quelques-uns :

  • Affiche pour abribus – poumons.Bénéficiant de l'appui solide du public pour agir afin de réduire la marche au ralenti, la campagne se révèle une initiative formidable permettant à la collectivité d'améliorer l'environnement, ce qui suscite un intérêt considérable auprès des médias locaux. Les campagnes contre la marche au ralenti lancées ces dernières années dans des municipalités canadiennes ont bénéficié d'une importante couverture médiatique. Par exemple, la Campagne contre la marche au ralenti de la Région du Grand Toronto a été couverte par tous les quotidiens et la plupart des principales stations de télévision et de radio de la RGT.

  • Le dossier de la marche au ralenti est tout indiqué pour démontrer le leadership d'une municipalité. Qu'il s'agisse de campagnes de sensibilisation du public ou de règlement municipal interdisant la marche au ralenti, les municipalités sont bien placées pour affirmer leur leadership. L'expérience démontre aussi que si elles veulent que les habitants évitent la marche au ralenti, les municipalités doivent elles-mêmes s'attaquer au problème de la marche au ralenti dans leurs activités. Selon Paul Graham, conseiller de la campagne du Grand Sudbury, en Ontario, « on ne peut rien exiger de la population si on ne prêche pas par l'exemple. La municipalité doit jouer un rôle de premier plan dans des domaines tels que la marche au ralenti ».

  • Affiche pour abribus.Le ralenti des véhicules est un problème environnemental que l'on peut régler assez facilement – il suffit de tourner une clé. Comme Eva Ligeti du Clean Air Partnership de la RGT le souligne, « la marche au ralenti est une activité tout à fait inutile qui ne procure d'avantage à personne ». Beaucoup de promoteurs de campagne anti-ralenti ont constaté que la grande majorité des habitants sont très réceptifs au message anti-ralenti, en partie parce que la solution, couper son moteur, est facile à appliquer.

  • La démonstration des progrès accomplis dans des enjeux comme la marche au ralenti peut également ouvrir des perspectives sur les changements plus fondamentaux nécessaires pour s'attaquer aux problèmes que poseront les changements climatiques et la qualité de l'air à l'avenir. Tandis que les collectivités canadiennes poursuivent leurs efforts pour que nous respections nos engagements internationaux à l'égard du Protocole de Kyoto, beaucoup voient dans la lutte contre le ralenti une initiative de « mise en train rapide » et un point de départ potentiel pour inciter les habitants à prendre part à d'autres activités visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

  • La démonstration des progrès accomplis dans des enjeux comme la marche au ralenti peut également ouvrir des perspectives sur les changements plus fondamentaux nécessaires pour s'attaquer aux problèmes que poseront les changements climatiques et la qualité de l'air à l'avenir. Tandis que les collectivités canadiennes poursuivent leurs efforts pour que nous respections nos engagements internationaux à l'égard du Protocole de Kyoto, beaucoup voient dans la lutte contre le ralenti une initiative de « mise en train rapide » et un point de départ potentiel pour inciter les habitants à prendre part à d'autres activités visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

  • Les campagnes contre la marche au ralenti constituent un excellent moyen de relancer ou de bonifier des plans d'action locaux ou environnementaux. Selon Brenda Sakauye, coordonnatrice des services environnementaux de la Ville de Mississauga, en Ontario, « la campagne contre la marche au ralenti s'inscrit tout à fait dans notre plan d'action local et est devenue un excellent exemple de partenariat communautaire pour notre collaboration avec l'Organisation mondiale de la Santé en vue d'élaborer un modèle de ville saine ».

  • Étant donné que l'intérêt pour la marche au ralenti est si répandu qu'on retrouve cette habitude dans de multiples contextes de la collectivité, l'efficacité de la mise en oeuvre d'une campagne contre la marche au ralenti repose le plus souvent sur des partenariats créatifs et mutuellement bénéfiques. Les organisateurs de campagnes contre la marche au ralenti indiquent que souvent, le succès de la mise en oeuvre de leur campagne réside dans la formation de partenariats. Selon le rapport final de la campagne contre le ralenti de la Région du Grand Toronto, les partenariats conclus pour soutenir l'élaboration et la mise en oeuvre de la campagne ont été « essentiels » pour permettre à la campagne d'« atteindre un groupe important de la collectivité de la Région du Grand Toronto grâce à son message anti-ralenti ».

De nombreuses ressources sont offertes aux municipalités pour démarrer

Brenda Sakauye.En plus des nombreux avantages liés au lancement d'une campagne contre la marche au ralenti, les municipalités peuvent s'inspirer du site Web Action contre la marche au ralenti pour élaborer et mettre en oeuvre une campagne. Comme le dit Mme Sakauye de la Ville de Mississauga, en Ontario : « Nous avons adopté beaucoup d'approches et d'outils du site pour la campagne de Mississauga. Il est important d'adapter le matériel au contexte local ».

Catherine Ray, gestionnaire principale de programme à Ressources naturelles Canada, indique : « Nous sommes ravis de la réaction concernant notre site Web jusqu'à maintenant. Nous constatons que des municipalités et des groupes communautaires de tout le Canada se servent des approches et des outils sur notre site comme point de départ pour leur campagne. Voilà exactement ce que nous espérions ».

Action contre la marche au ralenti

Un « guichet unique » pour les municipalités quant au ralenti des véhicules

  • Outils, dessins et matériel téléchargeables gratuitement (affiches, brochures, décalcomanies, calculatrices, fiches techniques, etc.) – il suffit de télécharger, d'ajouter votre logo et d'imprimer

  • Faits, chiffres et études détaillés sur la marche au ralenti, notamment pourquoi, quand, où et qui s'y adonne

  • Approches essayées et testées pour vous aider à mettre le holà au ralenti inutile dans votre municipalité

  • Dernières données sur les campagnes et les initiatives contre la marche au ralenti d'un océan à l'autre

  • Conseils utiles de la part d'organisateurs de campagne, dont les Dix meilleurs

La campagne de Mississauga remporte un prix national pour la protection de l'environnement

La campagne contre la marche au ralenti dirigée par la Ville de Mississauga a remporté dernièrement le prestigieux prix d'action communautaire Changements climatiques, catégorie argent, du Canadian Geographic pour 2003.

La Ville de Mississauga est l'une des deux municipalités canadiennes qui ont été sélectionnées par Ressources naturelles Canada pour mettre à l'essai les approches et les ressources du site Web Action contre la marche au ralenti. Le projet pilote de la campagne « Vers une zone anti-ralenti dans la ville de Mississauga » s'est échelonné sur deux ans, de 2001 à 2002.

Liens et ressources à télécharger

Pour obtenir des renseignements sur la campagne anti-ralenti de Mississauga, visitez le site www.123turnyourkey.com.

Lisez ce que les organisateurs des Prix canadiens de l'environnement ont dit au sujet de la campagne de Mississauga.

La campagne pancanadienne contre la marche au ralenti bat son plein… Plus de collectivités canadiennes lancent des campagnes anti-ralenti

La liste de municipalités canadiennes qui mettent en oeuvre des campagnes anti-ralenti ne cesse de s'allonger. Ce numéro de Zone anti-ralenti présente les faits saillants des dernières campagnes entreprises à Calgary et à Edmonton, en Alberta, dans la Région du Grand Toronto, en Ontario, à Sherbrooke, au Québec et à Ottawa, en Ontario.

Liens et ressources à télécharger

Visitez le site Web Action contre la marche au ralenti pour obtenir des renseignements et du matériel gratuit prêt à utiliser pour lancer votre propre campagne anti-ralenti.

Faites parler de votre municipalité, inscrivez-la sur la carte du site de l'Action contre la marche au ralenti. Dans les prochains numéros de ce bulletin, nous continuerons de présenter les efforts des collectivités de tout le Canada en vue de devenir des zones anti-ralenti. Pour partager votre expérience en matière de lutte contre la marche au ralenti et pour faire connaître votre municipalité, communiquez avec nous par l'intermédiaire de notre site Web Action contre la marche au ralenti.

La campagne de la Région du Grand Toronto invite cinq millions de citoyens à « couper le moteur! »

Si vous étiez dans la Région du Grand Toronto (RGT) en juin dernier, il y a de fortes chances que vous ayez vu ou entendu parler de la plus grande campagne jamais lancée au Canada pour réduire la marche au ralenti des véhicules.

La campagne contre la marche au ralenti de la RGT a été lancée dans le sud de l'Ontario par 18 municipalités et régions – dont la population totalise près de cinq millions d'habitants – qui, par le biais du GTA Clean Air Council, collaborent pour régler les problèmes liés à la qualité de l'air. Parmi les autres partenaires clés de la campagne, citons Ressources naturelles Canada, GO Transit, l'Institut canadien des produits pétroliers et Greenest City, un groupe environnemental local qui a coordonné la participation de plus de 170 « ambassadeurs anti-ralenti » bénévoles.

Le but général de la campagne était d'amener les automobilistes à couper leur moteur s'ils stationnaient ou s'arrêtaient durant plus de dix secondes, sauf dans la circulation.

La campagne, qui a duré un mois, comprenait un vaste programme régional de sensibilisation du public englobant des annonces à la radio et dans les journaux, des affiches dans les transports en commun, des panneaux sur les autoroutes, des bannières et des événements médiatiques pour sensibiliser les gens au problème de la marche au ralenti. À cela s'ajoutaient des visites des ambassadeurs anti-ralenti dans les écoles, les stations de GO Transit et plus de 60 stations-service dans le but de convaincre les conducteurs d'éviter le ralenti inutile.

La campagne contre la marche au ralenti a constitué l'outil de participation communautaire privilégié du quatrième Sommet annuel contre le smog – une initiative intergouvernementale annuelle importante ayant pour but de s'attaquer à la pollution atmosphérique dans la RGT grâce à la collaboration et à la participation des citoyens.

Réactions de partenaires de la campagne contre la marche au ralenti de la RGT

  • « Les voitures qui tournent au ralenti polluent deux fois plus que celles qui se déplacent. La qualité de l'air se dégrade d'année en année, et étant donné le nombre accru de jours de smog, rien que le fait de respirer pose un risque pour la santé. » Eva Ligeti, directrice, The Clean Air Partnership

  • « La campagne a été une initiative formidable qui a rassemblé des organisations comme l'Institut canadien des produits pétroliers, The Clean Air Partnership, des collectivités et des administrations publiques en un partenariat pour inviter les consommateurs à agir pour améliorer l'environnement. » Bob Clapp, vice-président, Institut canadien des produits pétroliers

  • « Il était évident que GO serait partenaire des municipalités que nous desservons pour réduire la marche au ralenti et contribuer à assainir l'air. » Gordon Chong, président de GO Transit

  • « Collaborer avec un groupe si vaste et si diversifié de bénévoles s'est avéré une expérience gratifiante. Cela a été une source d'inspiration de rencontrer des particuliers et des groupes préoccupés par cette question et de travailler avec eux pour inciter les citoyens à adopter, dans leur vie, des petites changements qui contribuent à assainir l'air pour tous. » Chris Benjamin, coordonnateur des bénévoles, Greenest City

Faits saillants des résultats des campagnes

Selon un rapport préparé par les organisateurs de la campagne de la RGT, l'événement, qui a duré un mois, a produit des résultats remarquables :

  • La campagne était la plus importante du genre au Canada.

  • La campagne, qui s'inscrivait dans le cadre du Sommet contre le smog de 2003, a suscité un vif intérêt auprès des médias; les postes de télévision et de radio ainsi que les journaux en ont parlé.

  • Du matériel de campagne a été posté et distribué par toutes les municipalités et régions participantes, ainsi que par divers organismes, personnes, écoles et entreprises de la RGT. Des bénévoles postés dans des lieux d'intervention, y compris dans des stations de GO Transit, des stations-service, des écoles et d'autres lieux communautaires, ou présents à des activités communautaires, ont également distribué du matériel de campagne.

  • De façon générale, la campagne a atteint une partie importante de la population de la RGT grâce à ses messages anti-ralenti. Elle y est parvenue en utilisant divers outils de communication dans toute la région.

  • Cent soixante-douze bénévoles, dont des enfants et des aînés, agissant comme ambassadeurs anti-ralenti, ont pris part à des activités de sensibilisation du public pendant la campagne.

  • Dans l'ensemble, 49 activités de « lutte contre la marche au ralenti » auxquelles les ambassadeurs anti-ralenti ont participé ont eu lieu à 35 différents endroits dans la RGT. Près de 1 300 interventions directes ont été menées dans des écoles, des stations de GO Transit, des stations-service et d'autres lieux communautaires pendant la campagne.

  • La plupart des automobilistes abordés étaient disposés à s'entretenir avec un ambassadeur anti-ralenti (72 p. 100) et à obtenir des renseignements sur la campagne (71 p. 100). Au total, 51 p. 100 des automobilistes étaient prêts à s'engager à ne pas faire tourner leur moteur au ralenti, et 20 p. 100 ont immédiatement apposé le décalque anti-ralenti sur la vitre de leur voiture pour montrer leur engagement.

  • Les interventions directes ont influencé la fréquence de la marche au ralenti pendant la campagne; on a observé une diminution du ralenti dans les stations de GO Transit et sur les terrains des écoles.

  • On a donné 120 contraventions, 195 avertissements et 3 citations à comparaître à la suite de campagnes-éclairs contre la marche au ralenti visant à faire appliquer le règlement municipal existant de la Ville de Toronto contre le ralenti.

  • La campagne a permis d'accroître les activités « d'air pur » du Clean Air Council (CAC) de la Région du Grand Toronto. Elle a aussi permis aux membres du CAC de la RGT de remplir leur engagement en matière de marche au ralenti annoncé dans la déclaration intergouvernementale sur l'air pur de 2002. La campagne a également encouragé les municipalités soutenant déjà des initiatives anti-ralenti à améliorer leurs activités et les autres municipalités à prendre des mesures contre le ralenti.

Liens et ressources à télécharger

Pour obtenir plus de précisions sur la façon dont le Clean Air Partnership a mis à profit le Web pour promouvoir la campagne contre la marche au ralenti de la Région du Grand Toronto, visitez le site Web www.smogsummit.org.

Pour télécharger des outils de communication tirés de la campagne de la Région du Grand Toronto, rendez-vous sur le site Web Action contre la marche au ralenti et sélectionnez « trousse » dans le menu de gauche.

Divers partenaires s'unissent pour lancer la campagne en Alberta

President and CEO of Climate Change Central Allan Amey speaks at a news conference in Calgary.Un groupe riche et diversifié de partenaires s'est formé pour encourager les Albertains à réduire la marche au ralenti. Le Climate Change Central, Ressources naturelles Canada, le Sierra Club du Canada – section des Prairies, l'Institut canadien des produits pétroliers et l'Alberta Motor Association partagent le même but : amener les automobilistes à couper le contact quand ils sont stationnés ou arrêtés durant plus de dix secondes, sauf dans la circulation.

La campagne « Alberta Reduce Idling Campaign », qui a duré un mois, comprenait des messages et des activités de sensibilisation du public dans des écoles et des stations-service pour inciter directement les conducteurs à couper leur moteur. De plus, les villes d'Edmonton et de Calgary, la Calgary Health Region, Alberta Environment et Alberta Transportation ont appuyé la campagne en lançant leurs propres initiatives pour réduire la marche au ralenti.

Lorne Taylor, ministre de l'Environnement de l'Alberta et coprésident du Climate Change Central, a procédé au lancement de la campagne dans une école élémentaire du sud d'Edmonton à la mi-septembre 2003, incitant les conducteurs à couper leur moteur quand ils attendent dans leur véhicule. « La marche au ralenti des véhicules est néfaste pour l'environnement, la santé des Albertains et nos véhicules; il est donc sage sur les plans environnemental et économique de commencer à changer cette habitude de conduite », dit-il.

Ce qui a ravi le plus Paul Hunt du Climate Change Central au sujet de la campagne est le partenariat qui l'a inspirée. Selon lui, l'initiative « a réuni un ensemble riche et diversifié de partenaires des pouvoirs publics, de l'industrie et de la collectivité – qui, nous l'espérons, constituera un modèle pour des collaborations futures sur d'autres enjeux ».

Liens et ressources à télécharger

Pour télécharger des outils de communication tirés de la campagne de l'Alberta, rendez-vous sur le site Web Action contre la marche au ralenti et sélectionnez « trousse » dans le menu de gauche.

Sherbrooke cherche à convaincre les conducteurs de s'engager à éviter la marche au ralenti

« Coupez vos moteurs »; voilà le cri de ralliement de Sherbrooke, au Québec par lequel la Ville a lancé une campagne à l'automne pour faire en sorte qu'au moins 10 000 conducteurs s'engagent à réduire la marche au ralenti.

De concert avec le gouvernement du Canada et le Conseil régional de l'environnement de l'Estrie (CREE), la campagne de la Ville de Sherbrooke visait à sensibiliser davantage les gens à l'incidence de la marche au ralenti sur l'environnement, la santé des citoyens et la performance des véhicules.

Selon Valérie Nantais-Martin du CREE, « Non seulement notre campagne encourage-t-elle les gens à adopter un comportement plus respectueux envers l'environnement durable, mais elle les aide à comprendre que les gestes simples peuvent avoir un impact sur l'environnement et la santé humaine. Cela correspond en tous points aux objectifs du CREE, qui consistent à promouvoir l'économie d'énergie et le respect de l'environnement dans le cadre du développement durable ».

La campagne comprenait des équipes d'« ambassadeurs » qui s'entretenaient avec des conducteurs lors d'événements publics au sujet de l'importance de changer ses habitudes de conduite et les perceptions erronées courantes à propos de la marche au ralenti. On a remis à chacun un dépliant d'information unique, en plus d'un autocollant que l'automobiliste avait à signer et à afficher dans le pare-brise de son véhicule témoignant de son engagement à éviter la marche au ralenti.

Liens et ressources à télécharger

Pour obtenir plus de précisions sur la campagne contre la marche au ralenti de la Ville de Sherbrooke, visitez le site Web de la campagne à l'adresse www.environnementestrie.ca/cree/index.html

Autocollants Un bon tuyau.Pour télécharger un exemplaire de la trousse d'engagement contre la marche au ralenti de Sherbrooke, rendez-vous sur le site Web Action contre la marche au ralenti et sélectionnez « trousse » dans le menu de gauche.

La campagne contre la marche au ralenti donne un coup de pouce aux plans environnementaux de la Ville d'Ottawa

Affiche pour abribus.La Ville d'Ottawa, en Ontario, a lancé une campagne à deux volets pour réduire la marche au ralenti dans la capitale nationale. La campagne contre la marche au ralenti est une initiative clé en vertu du plan sur la qualité de l'air et le changement climatique d'Ottawa, qui appuie la stratégie environnementale générale de la Ville.

La première étape de la campagne contre la marche au ralenti, amorcée en juin dernier, était centrée sur les employés et les installations de la Ville et comprenait une nouvelle politique sur la marche au ralenti visant tous les véhicules appartenant à la Ville, dont les autobus. Selon la coordonnatrice de la campagne, Birgit Isernhagen, « Le principe voulait que la Ville prêche d'abord par l'exemple, pour ensuite sensibiliser le public ».

Le volet sensibilisation du public de la campagne a été dévoilé cet automne, et consistait en une initiative étendue de sensibilisation du public, de même que le contact personnel avec les conducteurs dans bon nombre de lieux communautaires, notamment des écoles, des bibliothèques, des arénas et des parcs de stationnement incitatif. Un groupe formé d'employés, Keen to be Green, et les Ami(e)s de la Terre ont participé à la campagne par le truchement de leurs bénévoles intéressés à faire connaître à toute la collectivité les avantages de contrer la marche au ralenti.

Les premières réactions à la campagne ont été très positives. « Je constate déjà le changement chez les gens – tout autant les collègues que le grand public – car on coupe le moteur des véhicules stationnés. Il est très gratifiant de voir que nos efforts donnent quelque chose », de conclure Mme Isernhagen.

Liens et ressources à télécharger

Pour obtenir plus de précisions sur la campagne contre la marche au ralenti de la Ville d'Ottawa, visitez le site Web de la campagne à l'adresse www.ottawa.ca/city_services/environment.

Pour télécharger des outils de communication tirés de la campagne de la Ville d'Ottawa, rendez-vous sur le site Web Action contre la marche au ralenti et sélectionnez « trousse » dans le menu de gauche.


Nouvelles du site Web Action contre la marche au ralenti

Site réaménagé et plus facile à utiliser

Nouvelles du site Web.Personne ne pourra accuser le webmestre du site Action contre la marche au ralenti de ralentir.

Par suite de la réaction des utilisateurs, le réaménagement du site est en cours pour améliorer la navigation et faciliter le téléchargement du matériel. Voici quelques-unes des récentes améliorations :

  • Un regroupement d'outils plus convivial – y compris des brochures, des dessins et des rapports – dans la Trousse d'outils contre la marche au ralenti.

  • Le regroupement du matériel de campagne anti-ralenti par promoteur de campagne (p. ex., la Ville de Mississauga, en Ontario) de sorte que les utilisateurs puissent télécharger et reproduire des gammes complètes d'outils produites par d'autres et éviter d'avoir à élaborer du matériel à partir de rien.

  • Des directives plus claires sur la façon de télécharger des dessins et du matériel, dont de nouvelles options de téléchargement – variant de la production « de basse qualité « qui convient à l'édition maison ou de petite entreprise à l'impression professionnelle » de haute qualité » ou à l'utilisation de dessins.

« Nous savons qu'il peut être dispendieux de lancer des projets de sensibilisation du public. Nous faisons donc en sorte de faciliter autant que possible l'utilisation du site, afin que le travail et les leçons tirées par d'autres servent aux utilisateurs », de préciser Catherine Ray, gestionnaire principale de programme à Ressources naturelles Canada. « Nous mettrons le site à jour tous les quatre mois pour tenir compte des diverses activités anti-ralenti qui se déroulent au Canada et à l'étranger. »

Liens et ressources à télécharger

Ajoutez votre nom à notre liste d'envoi. Vous recevrez les prochains numéros du bulletin Zone anti-ralenti ainsi que d'autres nouvelles et mises à jour.

Le site Web Action contre la marche au ralenti contient un vaste éventail de ressources et de matériel téléchargeables pour aider les villes et les groupes communautaires à lancer leur propre campagne contre la marche au ralenti. Des sondages d'opinion sur la marche au ralenti jusqu'aux dessins, outils de communication et rapports de campagne les plus récents contre la marche au ralenti, le site Web Action contre la marche au ralenti est votre « guichet unique » pour vous aider à élaborer et à mettre en oeuvre votre campagne contre la marche au ralenti.

L'anti-ralenti chez nos voisins du sud

drapeau.Les partisans de l'anti-ralenti aux États-Unis utilisent désormais le message et les approches contre la marche au ralenti. Voici ce que nos voisins américains ont à dire à propos du site Web Action contre la marche au ralenti :

  • « Au Département de la qualité environnementale de l'Oregon, nous aimons oser faire comme les autres et nous cherchons toujours à reproduire des programmes efficaces de prévention de la pollution. Les travaux d'avant-garde et fructueux de Ressources naturelles Canada nous ont inspirés pour créer des projets pilotes contre la marche au ralenti que nous implantons dans les États de l'Oregon et de Washington. Le site Web Action contre la marche au ralenti s'est révélé une ressource vraiment inestimable pour puiser des idées et de l'information. » Marcia Danab, Bureau des communications et de la sensibilisation, Département de la qualité environnementale de l'Oregon

  • « Ce que j'aime du site Web canadien, c'est qu'il s'applique autant à l'essence qu'au diesel, aux particuliers qu'aux entreprises. » Sally Bosman, Département de la santé environnementale de la Ville de Denver

  • « Le site Web Action contre la marche au ralenti constitue un recueil fantastique de ressources utiles. Les recherches de fond et la trousse d'outils seront très utiles au fur et à mesure que nous élaborerons un plan pour réduire davantage la pollution atmosphérique ici au Minnesota. » Jeff Ledermann, Bureau de l'aide environnementale du Minnesota