Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

Résidentiel - Personnel

Menu

Thermostats pour thermopompes

Thermostats pour appareils de chauffage

Thermostats pour thermopompes

Thermostats électroniques

La plupart des fabricants de thermopompes et de leurs représentants offrent aujourd'hui des thermostats programmables. Contrairement aux thermostats classiques, ces appareils permettent une réduction des frais d'énergie en abaissant la température pendant la nuit ou lorsque les locaux ne sont pas occupés. Le fonctionnement varie d'un fabricant à l'autre, mais le principe est que le système rétablit la température désirée, sans aucune chaleur d'appoint ou à l'aide d'un apport minimal. Si vous êtes habitué aux baisses de température et à la programmation des thermostats, il peut s'agir d'un investissement profitable. Voici d'autres avantages qu'offrent certains thermostats électroniques :

  • Commande programmable qui permet de sélectionner le mode automatique de la thermopompe ou de faire fonctionner seulement le ventilateur, selon l'heure du jour et le jour de la semaine.
  • Meilleur contrôle de la température par rapport aux thermostats classiques.
  • Un thermostat extérieur est inutile, puisque le thermostat électronique déclenche la production de chaleur d'appoint seulement au besoin.
  • Une commande thermostatique extérieure est inutile pour les thermopompes d'appoint.

Dans la plupart des endroits au Canada, il est possible de réaliser des économies de l'ordre de 10 p. 100 en programmant une période de réduction de la température de huit heures par jour. Deux périodes de huit heures par jour peuvent se traduire par des économies de 15 à 20 p. 100.

Thermostats classiques

La plupart des thermopompes de maison sont munies d'un thermostat intérieur à deux niveaux de chauffage et à un niveau de refroidissement. Le niveau primaire commande le fonctionnement de la thermopompe lorsque la température tombe au-dessous du seuil préétabli. Le niveau secondaire fait démarrer le système de chauffage supplémentaire lorsque la température intérieure continue de descendre au-dessous du degré de température recherché.

Le type le plus courant de thermostat est celui qui exige un réglage unique. Avant de régler le thermostat, l'installateur vous demande à quelle température la thermopompe doit commencer à fonctionner en mode chauffage. Une fois le thermostat réglé, vous n'avez plus à vous en préoccuper : celui-ci assure automatiquement la commutation.

On utilise deux types de thermostats extérieurs pour les thermopompes de maison. Le premier régit le fonctionnement du système de chauffage supplémentaire à résistances électriques. Il s'agit du même type de thermostat dont sont pourvus les systèmes de chauffage électriques. Ce thermostat fait démarrer différents radiateurs à mesure que la température extérieure s'abaisse. De la sorte, le système fournit exactement la chaleur d'appoint requise par les conditions extérieures; vous tirez ainsi un rendement maximal de votre installation et vous économisez de l'argent. L'autre type de thermostat interrompt simplement le fonctionnement de la thermopompe à air lorsque la température extérieure chute au-dessous du seuil préétabli.

Il se peut que la réduction de température du thermostat de la thermopompe ne procure pas les mêmes avantages que dans le cas d'un système de chauffage classique. Selon le nombre de degrés dont on abaisse le thermostat et la baisse réelle de température, il peut arriver que la thermopompe ne suffise pas à fournir la chaleur nécessaire pour assurer le réchauffement voulu assez rapidement. Le système de chauffage supplémentaire peut parfois se mettre en marche jusqu'à ce que la thermopompe ait produit assez de chaleur, et réduire ainsi les économies que vous espériez faire en installant une thermopompe.

Thermostats pour appareils de chauffage

Thermostat programmable

Le moyen le plus facile de réduire vos frais de chauffage consiste à abaisser la température de la maison. Vous économiserez en moyenne 2 p. 100 en frais de chauffage chaque fois que vous abaisserez le thermostat de 1°C la nuit.

Les thermostats programmables sont dotés d’une minuterie mécanique ou électronique, qui permet de régler automatiquement la température de la maison à des moments prédéterminés du jour et de la nuit.

Vous pouvez programmer votre thermostat de façon à baisser le chauffage une heure avant le coucher et à l'augmenter avant l'heure du lever. Avec un tel thermostat, la température peut être automatiquement abaissée le jour, alors que la maison est inoccupée, et augmentée peu avant votre retour. Les températures pourraient être réglées à 17 °C (63 °F) lorsque vous dormez ou êtes absents et à 20 °C (68 °F) dans le cas contraire.

Essayez différents réglages jusqu'à ce que vous ayez trouvé la solution la plus confortable et la plus économique pour vous et votre famille.

Les thermostats programmables doivent offrir au moins quatre réglages de température quotidiens (p. ex. réveil, journée, soirée, sommeil) pour au moins deux périodes programmables différentes (p. ex. jours de semaine et fins de semaine). Une fonction « maintien » vous permet de chevaucher temporairement le programme pendant une période, comme les vacances. Si vous les utilisez comme il se doit, les thermostats programmables vous permettent de réduire votre facture de chauffage de 10 à 15 p. 100.

De nombreux modèles offrent d'autres caractéristiques qui vous permettront :

  • d'emmagasiner et de répéter des réglages quotidiens additionnels qui pourront être activés et changés sans modifier les réglages réguliers
  • d'emmagasiner plus de quatre réglages de température quotidiens
  • de régler les heures de mise en marche du chauffage et de la climatisation selon les changements de température extérieurs

Des thermostats électroniques plus perfectionnés sont offerts sur le marché. Très sensibles, ils aident à réduire à seulement 0,5 °C à 1 °C (0,9 °F à 1,8 °F) les fluctuations de la température ambiante, qui sont en moyenne de 1,5 °C à 2 °C (2,7 °F à 3,6 °F). Ils veillent à ce que le système de chauffage s’allume et s’éteigne aussi près que possible des températures de consigne. Ces mécanismes perfectionnés permettent de réaliser des économies d’énergie variables, mais ils assurent généralement un confort accru.

Thermostat de contrôle de zone

Vous pouvez aussi réduire la consommation d’énergie par le contrôle de zone. Dans un système à air pulsé, cela implique d’équiper les conduits de chauffage de registres commandés par des thermostats situés dans diverses parties de la maison.

Le contrôle de zone est également possible sur un système de chauffage hydronique (à eau chaude). Dans ce cas, des soupapes contrôlées par un thermostat sur chaque radiateur règlent la température de chaque pièce.

Un entrepreneur en plomberie et chauffage peut vous fournir plus de renseignements au sujet du contrôle de zone et mettre en place le matériel requis à l’installation du système de chauffage.

Si vous avez un système hydronique, vous pouvez aussi réduire la consommation d'énergie par le contrôle de zone. Avec ce système, les soupapes contrôlées par un thermostat sur chaque radiateur règlent la température de chaque pièce. Un entrepreneur en plomberie et chauffage peut vous fournir plus d'information au sujet du contrôle de zone et mettre en place le matériel requis à l'installation du système de chauffage. Le contrôle de zone est également disponible pour les systèmes de chauffage à air pulsé. Il s'agit généralement de systèmes dont les conduits principaux de chauffage sont équipés de registres commandés par différents thermostats situés dans diverses parties de la maison.