Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

L'Office de l'efficacité énergétique

Menu

Règlement sur l'efficacité énergétique du Canada

Projet de règlement
Bulletin - Mars 2007

Les générateurs d'air chaud à gaz

écoACTION - ensemble pour faire plus avec moins.

Les générateurs d'air chaud à gaz résidentiels sont désignés comme des produits réglementés par le Règlement sur l'efficacité énergétique du Canada (le Règlement). Ressources naturelles Canada (RNCan) propose de modifier le Règlement et d'exiger que les marchands se soumettent à des normes minimales plus sévères en ce qui concerne l'efficacité énergétique des générateurs d'air chaud à gaz résidentiels importés ou expédiés entre les provinces aux fins de vente ou de location au Canada et de mettre en place une exigence de déclaration concernant la consommation d'électricité du moteur du ventilateur installé dans les générateurs d'air chaud.

Cette proposition est prévue dans le Programme de réglementation de la qualité de l'air du Canada et dans l'Avis d'intention qui s'y rattache, tel qu'il est publié dans l'édition du 21 octobre 2006 de la Gazette du Canada.

Le présent bulletin d'information vise à résumer les commentaires reçus dans le cadre de l'atelier du 21 février 2006, qui était organisé par RNCan et qui portait sur les générateurs d'air chaud à condensation alimentés au gaz et sur la consommation d'électricité du ventilateur des générateurs d'air chaud, et à présenter un compte rendu des modifications proposées au Règlement.

Dans le bulletin, on essaie d'expliquer en langage clair le projet de modification. Le texte légal de la modification sera publié dans la partie I de la Gazette du Canada.

Contexte

Efficacité énergétique des générateurs d'air chaud

Depuis un certain temps, RNCan évalue le bien-fondé de resserrer la norme minimale touchant l'efficacité énergétique des générateurs d'air chaud à gaz résidentiels. Compte tenu de la nature de la technologie en question, les normes possibles se limitent dans l'ensemble à la norme actuelle de 78 % (ou à peu près) pour le rendement énergétique annuel (Annual Fuel Utilization Efficiency, AFUE) et à une norme de 90 % ou plus pour les générateurs à condensation. Depuis quelques années, le marché des générateurs d'air chaud à gaz se caractérise par une pénétration de plus en plus élevée des générateurs d'air chaud dont l'efficacité est supérieure à 90 %. Cette situation s'explique par une augmentation du prix du gaz, l'instabilité des prix, l'incidence des programmes d'encouragement et de sensibilisation du gouvernement et des services publics et une meilleure disponibilité et acceptabilité des produits à rendement énergétique élevé.

De plus, le gouvernement de la Colombie-Britannique, par le biais de son Energy Efficiency Act, a récemment établi une norme d'efficacité plus sévère concernant le niveau de condensation des générateurs d'air chaud à gaz installés dans les résidences nouvellement construites, une norme qui entrera en vigueur en janvier 2008. L'Ontario exige maintenant un AFUE minimal de 90 % pour les nouvelles résidences par le biais de son code du bâtiment.

À la lumière des fluctuations du marché, RNCan a récemment révisé ses analyses initiales sur les normes touchant les générateurs d'air chaud à gaz. La nouvelle analyse tient compte des nouveaux prix du gaz et des coûts d'achat et d'installation à la hausse des générateurs d'air chaud. À partir des données révisées, RNCan a réalisé une analyse économique et énergétique, qui lui a permis de tirer les conclusions suivantes :

  • L'installation de générateurs d'air chaud à condensation est plus économique que celle des générateurs d'air chaud courants au Canada;
  • Le nombre de modèles disponibles est suffisant pour répondre aux besoins des Canadiens;
  • Les coûts d'entretien et la durée de vie utile des générateurs d'air chaud à condensation sont les mêmes que ceux des générateurs d'air chaud courants;
  • Les générateurs d'air chaud à condensation sont faciles à trouver et peuvent être installés partout au pays;
  • L'analyse des économies d'énergie révèle une réduction considérable de la consommation de gaz;
  • L'analyse des avantages nets pour le Canada en fonction d'une norme d'AFUE de 90 % est positive. L'adoption d'une norme d'AFUE de 92 %, plutôt que celle de 90 %, permettrait de meilleurs avantages nets pour les consommateurs et une réduction plus importante des GES.

Consommation d'électricité des générateurs d'air chaud à gaz

Actuellement, aucune norme minimale d'efficacité énergétique ne régit la consommation d'électricité du moteur de ventilateur des générateurs d'air chaud. Ceci peut représenter plus de 10 % de la consommation d'énergie totale et qui, dans de nombreux cas, constitue l'appareil qui consomme le plus d'électricité des ménages.

Par conséquent, RNCan propose d'exiger des marchands qu'ils indiquent la consommation d'énergie des moteurs de ventilateur installés dans les produits réglementés. Ces renseignements seront utilisés pour évaluer la consommation d'électricité de ces appareils, ce qui pourrait ultérieurement donner lieu à la mise en place de mesures d'étiquetage ou de normes.

Consultations

Ces propositions ont été communiquées aux intervenants concernés par le biais de différents ateliers et rencontres bilatérales au cours de la dernière année.

Voici un résumé des commentaires présentés par les intervenants et des réponses fournies par RNCan :

  • Rendement des générateurs d'air chaud par opposition à leur consommation : À l'origine, l'analyse de RNCan classait les générateurs d'air chaud d'après leur consommation. Les fabricants ont proposé de les classer plutôt selon leur rendement. RNCan en a convenu et a modifié l'étude afin qu'elle reflète cette modification.
  • Modèle de base : Aux fins de l'étude, RNCan a utilisé un modèle de base dont l'AFUE était de 78 %. Bien qu'il s'agisse de la norme minimale, peu de générateurs d'air chaud ayant un AFUE de 78 % sont vendus aujourd'hui. Les fabricants ont fait valoir que RNCan devrait plutôt utiliser un modèle de base ayant un AFUE de 80 % afin de mieux refléter les tendances du marché. RNCan a examiné les deux normes et a décidé d'utiliser un modèle de base ayant un AFUE de 80 % aux fins de l'analyse de l'économie d'énergie et un modèle de 78 % pour l'analyse coûts-avantages.
  • Évacuation par le mur latéral : Les intervenants ont indiqué qu'un fabricant installe des générateurs d'air chaud courants dont l'évacuation se fait par le mur latéral. L'étude de RNCan indique que l'installation d'un générateur d'air chaud standard à évacuation par le mur latéral est plus coûteuse que celle d'un générateur d'air chaud courant.

Les autres questions soulevées par les fabricants, comme celles des marges commerciales, de la durée de vie utile, des coûts d'installation et des coûts d'entretien, n'ont pas été appuyées par d'autres preuves de fond au cours des 12 derniers mois. Vous trouverez un résumé de tous les commentaires reçus et des réponses fournies par RNCan à la fin du présent document.

À la suite de l'atelier et de la période de commentaires, RNCan a révisé l'étude en vue d'analyser l'incidence des commentaires reçus. La proposition présentée ci-dessous tient compte des modifications apportées.

Description des produits

RNCan propose d'appliquer le Règlement aux générateurs d'air chaud à gaz installés à l'intérieur. Aux fins du Règlement, un générateur d'air chaud à gaz désigne un générateur d'air chaud automatique central à air pulsé qui est alimenté au propane ou au gaz naturel et dont le débit calorifique n'excède pas 65,92 kW (225 000 Btu/h). Les générateurs d'air chaud destinés à être utilisés dans une maison mobile ou un véhicule récréatif ne sont pas visés par le Règlement pour l'instant, mais seront pris en compte ultérieurement.

Niveau de rendement minimal proposé

RNCan propose d'augmenter à 90 % le niveau de rendement minimal (soit le rendement énergétique annuel - AFUE) des générateurs d'air chaud à gaz dont le débit calorifique n'excède pas 65,92 kW (225 000 Btu/h).

RNCan s'est servi d'une analyse coûts-avantages afin de déterminer l'attrait économique qu'aurait une augmentation de l'efficacité énergétique des appareils. On s'attend à ce que l'amélioration de l'efficacité énergétique exigée par les modifications apportées au Règlement offre des avantages positifs aux Canadiens.

Comme plus de 4,6 millions de foyers utilisent un générateur d'air chaud à gaz, l'amélioration de l'efficacité énergétique de ces appareils aura des retombées importantes pour le Canada en ce qui concerne l'économie d'énergie; les économies liées aux coûts opérationnels, l'amélioration de la qualité de l'air et la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

La mise en application d'un AFUE minimal de 90 % générera des économies d'énergie d'environ 1 pétajoule au cours de la première année. Les économies augmenteront ensuite de façon exponentielle pour atteindre plus de 21 pétajoules par année d'ici 2030. En ce qui concerne les gaz à effet de serre, les émissions seront réduites de 1,12 mégatonne en 2030, ce qui correspond au retrait de la circulation de 228 000 voitures.

Pour les consommateurs, l'installation dans leur nouveau domicile d'un générateur d'air chaud ayant un AFUE de 90 % générera des économies annuelles allant de 40 $ à 230 $. Pour les consommateurs qui remplaceront leur générateur d'air chaud actuel par un générateur d'air chaud à condensation, les économies annuelles se chiffreront entre 50 $ à 260 $.

Méthode d'essai pour l'évaluation du rendement énergétique

La méthode de vérification proposée est la version provisoire CSA P.2-07, intitulée Testing Method for Measuring Annual Fuel Utilization Efficiency of Residential Furnaces and Boilers.

Vous pouvez consulter la méthode d'essai provisoire en communiquant avec :

Association canadienne de normalisation
5060, Spectrum Way, bureau 100
Mississauga (Ontario)  L4W 5N6
Tél. : 1-800 463-6727
À Toronto, appeler au 416-747-4000
Site Web ou achat en ligne.

Date d'entrée en vigueur

RNCan propose le 31 décembre 2009 comme date d'entrée en vigueur du règlement révisé sur l'efficacité énergétique. Tous les générateurs d'air chaud à gaz dont le processus de fabrication se terminera le 31 décembre 2009 ou après cette date, qui sont visés par le Règlement, devront être conformes aux niveaux d'efficacité déterminés.

RNCan propose que la communication obligatoire de la consommation d'électricité des ventilateurs installés dans les générateurs d'air chaud prenne effet à la même date.

Exigences liées à l'étiquetage

Aucune exigence liée à l'étiquetage n'est proposée dans le cadre de la présente modification pour indiquer le rendement énergétique des appareils.

Exigences liées à la vérification

Jusqu'à présent, aucune modification n'a été apportée aux exigences liées à la vérification.

Exigences en matière de rapport

Rapports d'efficacité énergétique

En plus des exigences de déclaration actuelles concernant les appareils de chauffage à gaz, le rapport obligatoire sur le rendement énergétique pour ce produit devra comprendre les renseignements suivants :

  • Consommation du moteur du ventilateur (MV) en watts, et tension, en volts, à la vitesse de chauffage
  • Consommation du moteur du brûleur à air soufflé (MB) en watts, et tension (VMB) en volts
  • Consommation du moteur du ventilateur (MVc) en watts, et tension (Vc), en volts, à la vitesse de circulation
  • Au lieu de réaliser les vérifications additionnelles à la vitesse de circulation, de la façon indiquée ci-dessus, le fabricant peut choisir l'une des valeurs par défaut suivantes :
    • Moteur à courant continu sans balais à aimant permanent : MVc = 0,20 × MV
    • Moteur à condensateur permanent : MVc = 0,80 ×MV.

Rapports d'importation

Tout marchand qui importe ces produits au Canada doit inscrire les renseignements suivants dans le document de mainlevée douanière :

  • Type de produit
  • Numéro du modèle
  • Marque du fabricant
  • Nom et adresse du marchand qui importe le produit
  • Fins de l'importation (p. ex. pour vente ou location au Canada sans modification; pour vente ou location au Canada après modifications afin de respecter les normes sur l'efficacité énergétique; pour utilisation à titre de composante d'un produit exporté du Canada).

Harmonisation

Le niveau d'efficacité proposé s'harmonise à la réglementation en vigueur dans la province de l'Ontario et qui entrera en vigueur dans la province de la Colombie-Britannique :

  • En application du code du bâtiment de l'Ontario, tous les générateurs d'air chaud à gaz installés dans de nouvelles constructions résidentielles doivent respecter un niveau d'efficacité minimal, en ce qui concerne la condensation, à partir du 1er janvier 2007.
  • En ce qui concerne les exigences du code du bâtiment de la Colombie-Britannique, toutes les nouvelles constructions résidentielles utilisant des générateurs d'air chaud à gaz devront être conformes aux niveaux de condensation prévus à partir du 1er janvier 2008.

Les exigences additionnelles concernant la communication de la consommation d'électricité des générateurs d'air chaud n'auront pas d'incidence sur la méthode de calcul du AFUE, ni sur sa valeur générale.

Appel au commentaires des intervenants

Le présent bulletin d'information vise à présenter aux intervenants une interprétation concise du projet de modification pour les générateurs d'air chaud à gaz résidentiels. Le texte légal intégral sera prépublié dans la Partie I de la Gazette du Canada, et modifiera la réglementation officielle dès qu'il sera publié dans la Partie II de la Gazette du Canada.

Terry Brennan
Office de l'efficacité énergétique
Ressources naturelles Canada
580, rue Booth
Ottawa (Ontario) K1A 0E4
Tél. : 613-996-2230
Télécopieur : 613-944-6365
Courriel
Site Web

Atelier sur les générateurs d'air chaud à gaz - 21 février 2006

Le tableau suivant présente d'autres renseignements sur les commentaires et les questions soulevés par les intervenants au cours de l'atelier et sur les réponses fournies par RNCan.

Question / Commentaire Interve-nant Réponse de RNCan
Dimensions des générateurs d'air chaud
Les dimensions des générateurs d'air chaud utilisés dans l'étude étaient trop importantes pour les archétypes de domiciles choisis. B. Bach – Conseiller, ICCCR Les dimensions des générateurs d'air chaud étaient les mêmes que celles utilisées dans le cadre de l'étude de 1999. Le facteur de surdimensionnement typique peut varier de 25 % à plus de 100 %. Toutefois, les dimensions du générateur d'air chaud n'ont pas d'incidence sur les coûts d'utilisation ou la consommation de gaz, qui est axée sur la perte de chaleur de la résidence.
Le surdimensionnement typique se situe entre 30 % et 50 %.  
Niveau d'efficacité
Le niveau de 78 % est trop faible pour être utilisé dans le cadre d'études. Lennox – Bill Vale Le niveau d'AFUE de 78 % est utilisé à titre de scénario le plus défavorable. RNCan reconnaît que les générateurs d'air chaud ayant un AFUE de 80 % occupent la plus grande part du marché courant des générateurs d'air chaud. Toutefois, si des générateurs d'air chaud dont l'AFUE est de 78 % sont offerts aux consommateurs à faible coût, on doit en tenir compte pour calculer les « coûts-avantages nets ». L'analyse révisée tient compte d'un niveau AFUE de 80 % pour le calcul de l'économie d'énergie afin de refléter l'économie d'énergie et la réduction des GES.
Un niveau de 80 % devrait être utilisé comme niveau de base, puisque les générateurs d'air ayant un AFUE de 78 % ne reflètent pas les choix réalistes des consommateurs. B. Bach – Conseiller, ICCCR
Types de générateur d'air chaud
Afin d'englober les différents types de générateurs d'air chaud, l'étude devrait élargir les catégories au-delà des taux de rendement énergétique annuel (AFUE). Par exemple, il y a les générateurs d'air chaud à circulation ascendante, à circulation descendante et à circulation horizontale. La plupart des générateurs d'air chaud au Canada sont à circulation ascendante. B. Bach – Conseiller, ICCCR Le fait d'utiliser seulement la configuration à circulation ascendante, qui représente 80 % du marché, est une méthode réaliste dans le cadre de cette analyse.
Les générateurs d'air chaud à condensation ne sont pas disponibles pour les unités de toiture et les maisons mobiles. Celles-ci sont-elles comprises dans l'analyse de RNCan? Lennox – B. Vale L'analyse de RNCan n'englobait pas les unités de toiture. Le marché des générateurs d'air chaud pour maisons mobile est limité; l'intégrer dans l'analyse n'aurait pratiquement pas d'incidence.
L'analyse exclut à juste titre les générateurs d'air chaud à condensation alimentés au mazout et les générateurs d'air chaud à condensation intempérisés. Jusqu'ici, on a constaté des préoccupations importantes en ce qui concerne la corrosion à long terme des appareils à condensation alimentés au mazout, et ces appareils ne sont pas facilement disponibles. De plus, aucun générateur d'air chaud à condensation intempérisé n'est disponible aujourd'hui, en raison principalement des préoccupations à l'égard du gel de condensation dans un environnement extérieur ambiant. Carrier – D. Dempsey Pour le moment, RNCan se concentre sur les générateurs d'air chaud à gaz, qui représentent la plus grande partie des appareils de chauffage réglementés. RNCan examinera plus tard d'autres appareils de chauffage.
Ventilation / Installation
L'analyse de la marge réalisée par RNCan pour le nouveau marché des nouvelles constructions est inexacte, puisqu'on constate dans le marché une préférence pour l'utilisation des appareils à évacuation par le mur latéral. B. Bach – Conseiller, ICCCR RNCan n'a pas été en mesure de confirmer la préférence des constructeurs pour les appareils à évacuation par le mur latéral.
Coûts
L'estimation de 10 % pour la marge commerciale des entrepreneurs à l'égard des générateurs d'air chaud est sous-évaluée; elle est en réalité de 40 % à 60 %. Lennox – Bill Vale L'étude de Caneta se fonde sur l'information du marché. La marge commerciale totale est de 57 %.
L'ajout de coûts additionnels pour l'installation d'une enceinte à l'épreuve du feu d'une durée de 2 h pour les évents de type B a été remis en question. Les dépenses sont uniformes et absorbées dans les coûts de construction. Lennox – Bill Vale L'étude englobe tous les coûts associés à l'installation des équipements. Par conséquent, l'enceinte à l'épreuve du feu d'une durée de 2 h pour les nouvelles constructions a été comprise dans l'analyse.
Le coût d'installation des évents de type B est compris dans les coûts d'installation; il ne peut donc pas être évalué de façon distincte. Lennox – Bill Vale
Pour un modèle donné, il y a un écart entre le coût du générateur d'air chaud ayant un AFUE de 90 % et celui dont le AFUE est de 92 %. On peut consulter à ce sujet le document de soutien technique de l'ANOPR sur les générateurs d'air chaud et chaudières de type résidentiel – US Department of Energy. Le coût plus élevé s'explique en partie par le fait que la surface de l'échangeur thermique est plus importante pour le générateur d'air chaud ayant un AFUE de 92 %.   L'écart des coûts entre le générateur d'air chaud à gaz ayant un AFUE de 90 % et celui dont le AFUE est de 92 % a été examiné et rajusté en conséquence. Le coût d'installation est d'environ 100 $ de plus pour les appareils ayant un AFUE de 92 %. L'étude de Caneta présente des données canadiennes sur le coût d'installation des générateurs d'air chaud courants et des générateurs d'air chaud à condensation. On a constaté un écart de 125 $, montant qui couvre le coût d'installation et le coût des matériaux liés à la ventilation et à la condensation.
Remplacement des combustibles
L'élimination des générateurs d'air chaud à gaz les moins chers provoquerait une augmentation de la demande pour les radiateurs électriques. Participant à l'atelier Lors du remplacement d'un générateur d'air chaud standard, le propriétaire constate déjà une différence de prix importante par rapport aux plinthes chauffantes électriques, moins coûteuses. Il n'est pas judicieux de considérer l'installation d'un générateur d'air chaud à condensation comme une mesure incitative par rapport aux plinthes chauffantes électriques ou les thermopompes, surtout en raison du fait que les économies de coûts liées à l'installation d'un générateur d'air chaud à condensation sont pondérées.
Le remplacement des combustibles augmentera la demande pour les thermopompes. Participant à l'atelier
Je prévois qu'un plus grand nombre de personnes feront la transition vers les systèmes de transfert. Carrier – D. Dempsey
La nouvelle installation des générateurs d'air chaud à condensation entraînera-t-elle le remplacement des chauffe-eau domestiques à gaz par des chauffe-eau domestiques électriques afin d'éviter les problèmes liés aux évents de type B?   Le remplacement d'un chauffe-eau à gaz par un chauffe-eau électrique est peu probable, puisque l'évent de type B sera rarement surdimensionné au point qu'on doive le redimensionner. Pour la grande majorité des résidences, l'évent de type B est dimensionné de façon appropriée pour la ventilation du chauffe-eau si le générateur d'air chaud à tirage naturel est retiré. Dans les cas des résidences de grande taille, si l'évent doit être redimensionné, il demeure avantageux d'installer un générateur d'air chaud à condensation (à évacuation par le mur latéral) et de redimensionner l'évent de type B pour le chauffe-eau, compte tenu de la durée de vie utile du générateur d'air chaud.
Durée de vie utile des générateurs d'air chaud
Les générateurs d'air chaud à condensation sont affectés par la température. Les temps froids ont des répercussions sur les canalisations de condensats. M. Dempsey a constaté que les répercussions de l'hiver canadien sont de 50 % plus importantes que la moyenne pour les générateurs d'air chaud à condensation. L'hiver canadien est généralement plus long et plus rude que celui des états américains les plus au Nord. Les générateurs d'air chaud à condensation, notamment les canalisations de condensats elles-mêmes, sont très sensibles aux températures froides et se brisent généralement plus souvent à des températures extrêmes. Carrier – D. Dempsey RNCan n'a pas reçu de renseignements documentés pour appuyer cette affirmation. RNCan n'a aucune raison de croire qu'une durée d'utilisation plus longue entraînera une réduction de la durée de vie utile des générateurs d'air chaud à gaz. En réalité, le climat canadien augmente la durée de vie utile des générateurs d'air chaud à gaz par rapport à ceux qui sont installés dans le climat plus chaud des États-Unis, puisqu'un climat plus froid prolongera la durée d'utilisation et réduira par conséquent le nombre de cycles. Le nombre de cycles est beaucoup plus dommageable que la durée d'utilisation, si les brûleurs au gaz sont propres et efficients. Différentes études font état d'une durée de vie utile de 20 ans pour les générateurs d'air chaud.
On m'a mis en garde contre l'utilisation de données américaines pour le marché canadien lors du calcul de la durée de vie utile des générateurs d'air chaud. La durée d'utilisation des générateurs d'air chaud au Canada est de 50 % supérieure à celle des générateurs aux États-Unis, ce qui signifie une durée de vie utile plus courte. Carrier – D. Dempsey
Les fabricants de générateurs d'air chaud considèrent que la durée de vie utile de leurs générateurs d'air chaud est d'environ 18 ans, et non de 20 ans. Lennox – Bill Vale  
La durée de vie moyenne d'un générateur d'air chaud de rendement moyen est de 15 ans, et celle des générateurs d’air chaud à rendement élevé est de 15 ans également. ICCCR
Les Américains ne font plus l’entretien annuel de leurs générateurs d’air chaud; ils n'appellent les réparateurs que lorsque l'appareil tombe en panne. Ceci contribue également à réduire la durée de vie utile d'un générateur d'air chaud. GAMA – David Knowles
Prix du gaz naturel
Les prix du gaz naturel chuteront au cours des cinq prochaines années. Le US Department of Energy et la plupart des autres organismes d'information sur l'énergie appuient cette affirmation. Participant à l'atelier Les prévisions effectuées par RNCan dans le cadre de son analyse économique pour les prix nationaux et régionaux de l'électricité et du gaz naturel se fondaient sur la publication de l'Office national de l'énergie – Perspectives énergétiques du Canada, 2003 . Il s'agit de prévisions à long terme utilisées pour évaluer la moyenne des prix du gaz naturel au cours des 30 prochaines années. De plus, le US Department of Energy utilise les prévisions de la US Energy Information Association, ce qui a eu pour effet d'augmenter leurs prévisions de 2006 pour les prix du gaz naturel à long terme.
Prévision des prix du gaz naturel – Enbridge avait prévu des coûts plus faibles pour les 2 dernières années, mais les coûts continuent d'augmenter!  
Entretien
Il y a plusieurs problèmes de ventilation associés aux générateurs d'air chaud à condensation en raison du fait que le froid a des répercussions négatives sur ces générateurs. Ces générateurs d'air chaud tombent en panne s'ils ne sont pas entretenus de façon appropriée. Les coûts associés à ces pannes sont considérés comme des frais de service et ne sont pas couverts par les garanties. Participant à l'atelier L'ICCCR a confirmé les conclusions de Caneta, à savoir qu'il n'y a pas d'écart entre les coûts d'entretien des générateurs d'air chaud courants et ceux des générateurs d'air chaud à condensation.
Les générateurs d'air chaud à condensation sont munis de purgeurs de vapeur qui peuvent se bloquer et empêcher le fonctionnement de l'appareil. Le coût que doit assumer le consommateur pour nettoyer les purgeurs n'est pas couvert par les garanties courantes. Carrier – D. Dempsey
Lorsqu'ils sont exposés à des températures très froides, les générateurs d'air chaud à condensation nécessitent beaucoup plus d'entretien que les générateurs d'air chaud courants.
----------
Les systèmes de ventilation des générateurs d'air chaud à condensation peuvent geler durant les périodes de grand froid prolongées. Le coût qui y est associé est assumé par le consommateur, puisque ce problème n'est pas couvert par les garanties courantes.
Carrier – D. Dempsey
La marge commerciale liée aux réparations des appareils à haut rendement est généralement plus élevée que pour les générateurs d'air chaud ayant un AFUE de 80 %. Carrier – D. Dempsey
Marché
Quelle est la proportion des nouveaux générateurs installés dans le cadre de rénovations par rapport à celle utilisée dans les nouvelles habitations?   L'étude a été révisée; on estime que 60 % des générateurs d'air chaud à condensation expédiés au Canada sont utilisés aux fins de modernisation, tandis que les nouvelles installations représentent 40 % des appareils expédiés.
Tendance actuelle du remplacement des stocks dans l'analyse économique – devrait être à la hausse, et non constante.   RNCan a utilisé les données disponibles pour prévoir la tendance au remplacement des stocks et ne possède pas de renseignements pertinents pour modifier la tendance prévue.
La plupart des fabricants ne seraient pas en mesure de respecter le niveau de rendement obligatoire. « Nous ne sommes tout simplement pas en mesure de respecter cette norme ». Lennox – Bill Vale Un seul fabricant a présenté des renseignements à RNCan concernant sa capacité de fournir des générateurs d'air chaud à condensation au marché canadien d'ici la date de réglementation proposée, soit 2008. Après avoir examiné ces renseignements, RNCan n'a pu déterminer si l'argument de ce fabricant est représentatif de l'industrie.
Si un règlement concernant les générateurs d'air chaud à condensation entrait en vigueur en 2008, cela pourrait causer une pénurie de produits et une hausse des prix à court terme. Les fabricants doivent se voir accorder un meilleur délai pour rééquiper leurs installations. GAMA – D. Knowles
La date prévue pour l'entrée en vigueur d'une nouvelle norme minimale sur l'efficacité, soit 2008, n'accorde pas aux fabricants un délai suffisant pour répondre à l'augmentation de la demande. Un minimum de trois ans avant la date d'entrée en vigueur du règlement final est nécessaire pour se préparer à répondre à l'augmentation de la demande. Carrier – D. Dempsey
RNCan n'a pas tenu compte des répercussions sur les distributeurs et entrepreneurs canadiens. Ce ne sont pas seulement les profits des fabricants qui seront réduits en raison de la norme AFUE de 90 %. Les répercussions pourraient être pires pour le rendement des affaires des distributeurs et des entrepreneurs, et RNCan n'a fourni aucune analyse. Lennox – Bill Vale
Questions sociales
RNCan ne pourrait retirer du marché les générateurs d'air chaud ayant un AFUE de 80 % sans offrir un rabais ou une mesure incitative. « Si vous mettez en place la nouvelle norme, vous causerez du tort à beaucoup de gens, notamment les ménages à faible revenu. » Participant à l'atelier Étant donné les avantages qu'offre la norme proposée, l'avantage économique est positif.
Des incitatifs financiers sont nécessaires pour les consommateurs qui ne sont pas en mesure d'acheter un générateur d'air chaud à rendement élevé. « S'il n'y a pas d'incitatif financier, les personnes à faible revenu envisageront l'option la moins coûteuse – ils opteront pour un générateur d'air chaud à réservoir de stockage plutôt que le générateur d'air chaud à rendement élevé ». Participant à l'atelier
Une étude américaine indique que les consommateurs ne sont pas intéressés par les investissements dont le rendement survient sept ans plus tard. Il sera difficile de convaincre les consommateurs d'attendre 20 ans avant de constater le rendement qu'offrira leur investissement, soit l'installation d'un générateur d'air chaud à rendement élevé. GAMA – David Knowles Pour déterminer la rentabilité de l'investissement, RNCan répartit l'avantage net sur toute la durée de vie utile des produits énergétiques.