Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

L'Office de l'efficacité énergétique

Menu

Évolution de l’efficacité énergétique au Canada,
de 1990 à 2009

Version PDF | Table des matières | Suivant

Annexe B : Glossaire

Activité : Terme utilisé pour décrire les principaux facteurs de consommation d’énergie dans un secteur (p. ex., surface de plancher dans le secteur commercial et institutionnel).

Appareil ménager : Appareil consommant de l’énergie, utilisé à la maison à une fin autre que la climatisation de l’air, le chauffage centralisé de l’eau et l’éclairage. Les appareils ménagers comprennent les appareils de cuisson (cuisinières et fours à gaz, cuisinières et fours électriques, fours à micro-ondes) de même que les réfrigérateurs, les congélateurs, les laveuses et les lave-vaisselle. Les autres appareils ménagers incluent les téléviseurs, les magnétoscopes à cassettes, les lecteurs DVD, les radios, les ordinateurs et les boîtiers décodeurs.

Biomasse : La biomasse comprend les déchets ligneux et les liqueurs résiduaires. Les déchets ligneux sont des combustibles composés d’écorce, de copeaux, de sciure de bois, ainsi que de bois de qualité inférieure et de bois de rebut provenant des activités des usines de pâte à papier, des scieries et des usines de contreplaqués. Les liqueurs résiduaires sont des substances principalement composées de lignine, d’autres composants du bois et de produits chimiques qui sont des sous-produits de la fabrication de la pâte chimique. Elles peuvent dégager de la vapeur pour les procédés industriels lorsqu’elles sont brûlées dans une chaudière ou produire de l’électricité grâce à la production thermique.

Bitume : Le bitume à son état naturel est un pétrole dense qui est souvent composé de sable, d’argile et d’eau. Comme il est trop épais pour s’écouler, il ne peut généralement pas être récupéré à un tarif commercial au moyen d’un puits (voir Sables bitumineux, Pétrole brut non classique).

Camion léger : Camion dont le poids brut ne dépasse pas 3 855 kilogrammes (8 500 livres). Le poids brut du véhicule équivaut à son poids à vide plus le poids de charge maximal prévu. Cette classe de véhicules inclut les camionnettes, les fourgonnettes et les véhicules utilitaires sport.

Camion lourd : Camion dont le poids brut est égal ou supérieur à 14 970 kilogrammes (33 001 livres). Le poids brut du véhicule équivaut à son poids à vide plus le poids de charge maximal prévu.

Camion moyen : Camion dont le poids brut varie entre 3 856 et 14 969 kilogrammes (de 8 501 à 33 000 livres). Le poids brut du véhicule équivaut à son poids à vide plus le poids de charge maximal prévu.

Chauffage de l’eau : Utilisation d’énergie pour chauffer l’eau courante, l’eau de cuisson ainsi que l’eau des installations auxiliaires de chauffage de l’eau pour le bain, le nettoyage ou les applications autres que la cuisson.

Chauffage des locaux : Utilisation d’appareils mécaniques pour chauffer un bâtiment, en entier ou en partie. Cela comprend les installations principales de chauffage des locaux et le matériel de chauffage d’appoint.

Chauffe-eau : Cuve à commande automatique conçue pour chauffer l’eau et l’entreposer.

Climatisation des locaux : Conditionnement de l’air des locaux pour le confort des occupants par un appareil de refroidissement (p. ex., climatiseur ou thermopompe) ou par la circulation d’eau refroidie dans un système de refroidissement central ou collectif.

Combustible résiduaire : Toute source d’énergie à part les combustibles classiques utilisés dans l’industrie du ciment. Il peut comprendre des matériaux tels que des pneus, des déchets urbains et des gaz d’enfouissement.

Déchets ligneux : Combustible composé d’écorce, de copeaux, de sciure de bois ainsi que de bois de qualité inférieure et de bois de rebut provenant des activités des usines de pâte à papier, des scieries et des usines de contreplaqués.

Degré-jour de chauffage (DJC) : Mesure du froid dans un endroit pendant une période de temps par rapport à une température de base. Dans cette publication, la température de base est de 18 °C, et la période de temps, est de un an. Si la température moyenne quotidienne est inférieure à la température de base, le nombre de DJC pour cette journée est la différence entre la température moyenne et 18 °C. Toutefois, le nombre de DJC est nul si la température moyenne quotidienne est égale ou supérieure à la température de base. Le nombre de DJC pour une période plus longue est la somme des DJC de tous les jours de la période visée.

Degré-jour de réfrigération (DJR) : Mesure de la chaleur d’un endroit pendant une période de temps par rapport à une température de base. Dans cette publication, la température de base est de 18 °C, et la période est de un an. Si la température moyenne quotidienne dépasse la température de base, le nombre de DJR pour cette journée est la différence entre la température moyenne et 18 °C. Toutefois, le nombre de DJR est nul si la température moyenne quotidienne est inférieure ou égale à la température de base. Le nombre de DJR pour une période plus longue est la somme des DJR de tous les jours de la période visée.

Dioxyde de carbone (CO2) : Composé de carbone et d’oxygène qui se forme au moment de la combustion du carbone. Le dioxyde de carbone est un gaz incolore qui absorbe le rayonnement infrarouge, essentiellement sur une longueur d’onde se situant entre 12 et 18 microns. Il agit comme un filtre unidirectionnel qui permet à la lumière visible de traverser dans un sens tout en empêchant le rayonnement infrarouge de passer dans le sens contraire. En raison de l’effet de filtre unidirectionnel du dioxyde de carbone, l’excès du rayonnement infrarouge est bloqué dans l’atmosphère. Ainsi, l’atmosphère agit comme une serre et son effet peut faire augmenter la température de la surface de la Terre (voir Gaz à effet de serre).

Éclairage : Utilisation de l’énergie nécessaire pour éclairer l’intérieur et l’extérieur d’un logement.

Efficacité énergétique : Terme employé pour décrire l’efficacité de l’utilisation de l’énergie à des fins particulières. Par exemple, le fait d’offrir un niveau de service similaire (ou supérieur) en consommant moins d’énergie par appareil est considéré comme une amélioration de l’efficacité énergétique.

Enveloppe thermique : Enveloppe qui protège le logement contre les éléments. L’enveloppe comprend les murs de soubassement et le plancher, les murs en élévation, la toiture, les fenêtres et les portes. Afin de maintenir l’environnement intérieur, l’enveloppe doit contrôler la circulation de la chaleur, de l’air et de l’humidité entre l’intérieur et l’extérieur du logement.

Équipement auxiliaire : À l’exception des moteurs auxiliaires (voir Moteurs auxiliaires), l’équipement auxiliaire comprend les appareils autonomes alimentés directement par une prise de courant tels que les ordinateurs, les photocopieurs, les réfrigérateurs et les lampes de bureau. Il comprend également les appareils qui peuvent être alimentés au gaz naturel, au propane ou à d’autres sources d’énergie, comme les sécheuses et les appareils de cuisson.

Exploitation minière en amont : Les entreprises qui explorent, exploitent et produisent les ressources pétrolières du Canada sont connues comme le secteur en amont de l’industrie pétrolière.

Gaz à effet de serre (GES) : Gaz qui absorbe et irradie dans la basse atmosphère la chaleur qui, autrement, aurait été perdue dans l’espace. L’effet de serre est indispensable à la vie sur la planète parce qu’il permet de maintenir des températures moyennes à l’échelle du globe suffisamment élevées pour assurer la croissance des végétaux et des animaux. Les principaux gaz à effet de serre (GES) sont le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), les chlorofluorocarbones (CFC) et l’oxyde nitreux (N2O). Le CO2 est le GES le plus abondant, représentant environ 70 p. 100 des émissions totales de GES (voir Dioxyde de carbone et Méthane).

Gaz de pétrole liquéfiés (GPL) et liquides du gaz naturel (LGN) des usines à gaz : Le propane et le butane sont des gaz liquéfiés dérivés du gaz naturel (c.-à-d., LGN des usines à gaz) ou des produits pétroliers raffinés (c.-à-d., GPL) à l’usine de traitement.

Gigajoule : Unité de mesure égale à 1 × 109 joules (voir Pétajoule).

Indice de degrés-jours de chauffage : Mesure précisant à quel point un hiver était relativement froid (ou chaud) par rapport à la moyenne de degrés-jours de chauffage (DJC). Lorsque l’indice de DJC est supérieur (inférieur) à 1, la température observée est plus froide (plus chaude) que la normale. La normale des DJC représente une moyenne pondérée des DJC de 1951 à 1980 observés à un certain nombre de stations météorologiques du Canada.

Intensité énergétique : Quantité d’énergie consommée par unité d’activité. Au nombre des mesures de l’activité mentionnées dans ce rapport, citons les ménages, la surface de plancher, les voyageurs-kilomètres, les tonnes-kilomètres, les unités physiques de production et la valeur du produit intérieur brut en dollars constants (voir aussi Activité).

Joule (J) : Un joule est une unité internationale de mesure de l’énergie – l’énergie produite par la puissance de un watt pendant une seconde. On compte 3,6 millions de joules dans un kilowattheure (voir Kilowattheure).

Kilowattheure (kWh) : La mesure d’un kilowattheure équivaut à 1 000 wattheures. Un kilowattheure est la quantité d’électricité consommée par 10 ampoules de 100 watts pendant une heure. Un kilowattheure égale 3,6 millions de joules (voir Watt).

Lampe fluorescente compacte (LFC) aussi appelée ampoule fluorescente compacte : Une ampoule fluorescente compacte est une version réduite d’une lampe fluorescente. Ces ampoules utilisent de 67 à 75 p. 100 moins d’énergie tout en offrant un éclairage comparable à celui fourni par une ampoule à incandescence.

Liqueur résiduaire : Substance principalement composée de lignine, d’autres composants du bois et de produits chimiques qui sont des sous-produits de la fabrication de la pâte chimique. Cette substance peut dégager de la vapeur pour les procédés industriels lorsqu’elle est brûlée dans une chaudière et produire de l’électricité grâce à la production d’énergie thermique.

Logement : Série distincte, sur le plan structurel, de locaux d’habitation dotés d’une entrée privée accessible de l’extérieur du bâtiment ou à partir d’une cage d’escalier ou d’un corridor commun. Un logement privé, comme par exemple, une maison individuelle ou un appartement, peut être habité par une personne, une famille ou un petit groupe de personnes.

Logement occupé : Un logement occupé sert de résidence à un ménage, où le nombre de ménages équivaut au nombre de logements occupés. Les logements peuvent être occupés à temps plein ou à temps partiel.

Maison individuelle attenante : Chaque moitié d’une maison jumelée (double) et chaque unité d’une rangée de maisons. L’habitation attenante à une structure non résidentielle appartient également à cette catégorie.

Maison individuelle : Ce type de logement est communément appelé une maison individuelle (c.-à-d., une maison comprenant un logement entièrement séparé de tout autre bâtiment ou structure).

Maison mobile : Habitation mobile conçue et construite pour être transportée sur la route sur son propre châssis jusqu’à un lieu, puis placée sur des fondations temporaires (comme des blocs, des pieux, ou un socle prévu à cet effet). Elle devrait pouvoir être déplacée jusqu’à un nouvel endroit au besoin.

Mégajoule (MJ) : Unité de mesure qui équivaut à 1 × 106 joules (voir Joule).

Ménage : Personne ou groupe de personnes occupant un logement. Le nombre de ménages est donc égal au nombre de logements occupés.

Méthane (CH4) : Gaz à effet de serre très puissant; l’émission de une tonne de méthane produit les mêmes répercussions dans l’atmosphère quant aux GES que 21 tonnes de dioxyde de carbone. Il présente un contenu énergétique de 20,3 MJ/ (voir Gaz à effet de serre).

Méthode de factorisation : Dispositifs utilisés pour transformer un courant électrique en énergie mécanique dans le but de fournir un service, comme les pompes, les ventilateurs, les compresseurs et les convoyeurs.

Moteurs auxiliaires : Dispositifs utilisés pour transformer un courant électrique en énergie mécanique dans le but de fournir un service, comme les pompes, les ventilateurs, les compresseurs et les convoyeurs.

Niveau de service : Expression utilisée pour caractériser la pénétration accrue de l’équipement auxiliaire dans les bâtiments commerciaux et institutionnels ainsi que des appareils ménagers et des appareils de climatisation des locaux dans les logements du secteur résidentiel.

Normes minimales de rendement énergétique : Normes établies régissant le rendement énergétique minimal des appareils ménagers à l’échelle du pays et favorisant la protection de l’environnement grâce à la réduction de la consommation d’énergie et par conséquent des émissions de GES.

Pétajoule (PJ) : Unité de mesure qui équivaut à 1 × 1015 joules (voir Joule).

Pétrole brut classique : Forme de pétrole li¬quide pouvant être tiré de façon rentable d’un puits à l’aide de pratiques de production normales et sans autre traitement ni procédé de dilution.

Pétrole brut non classique : Pétrole brut qui n’est pas classifié comme du pétrole brut classique (p. ex., le bitume) (voir Bitume, Sables bitumineux).

Pétrole brut synthétique : Mélange d’hydrocarbures, semblable au pétrole brut léger, provenant de la valorisation du bitume à partir de sables bitumineux ou de pétrole brut lourd classique.

Production brute (PB) : Valeur totale des biens et des services produits par une industrie. Elle consiste en la somme des expéditions de l’industrie plus la variation de la valeur attribuable à l’investissement en capital et en main-d’Ĺ“uvre. Les données de production brute sont exprimées en dollars constants de 2002.

Produit intérieur brut (PIB) : Valeur totale des biens et des services produits au Canada au cours d’une année donnée. Cette valeur est aussi appelée production économique annuelle ou, tout simplement, production. Afin d’éviter que les biens et les services ne soient pris en considération plus d’une fois, le PIB n’englobe que les biens et les services finaux – non ceux qui servent à fabriquer un autre produit. Le PIB est exprimé en dollars constants de 2002.

Rendement énergétique annuel : Quantité d’énergie fournie à une chaudière au gaz naturel ou au mazout par rapport à la chaleur produite dans la maison. Par exemple, une chaudière ayant un rendement énergétique annuel de 90 p. 100 perdra 10 p. 100 de l’énergie qui lui est fournie (perte de conversion) et produira 90 p. 100 de l’énergie fournie sous forme de chaleur dans le logement.

Sables bitumineux : Dépôt de sable et d’autres matériaux rocheux saturés de bitume, un type de pétrole brut (voir Bitume, Pétrole brut non classique).

Secteur : Catégorie générale pour laquelle on étudie la consommation d’énergie et l’intensité énergétique dans l’économie canadienne (p. ex., secteurs résidentiel, commercial et institutionnel, industriel, des transports, agricole, et de la production d’électricité).

Secteur agricole : Le secteur agricole englobe au Canada tous les types d’exploitations agricoles, y compris les fermes d’élevage et la culture de céréales et d’oléagineux. Il inclut également les activités liées à la chasse et au piégeage. Les données présentées se rapportent à la consommation d’énergie attribuable à la production agricole. Elles englobent la consommation d’énergie des établissements qui exercent des activités agricoles et qui fournissent des services au secteur agricole. La consommation d’énergie du secteur agricole est comprise dans la consommation d’énergie secondaire totale du Canada.

Secteur commercial et institutionnel : Le secteur commercial et institutionnel englobe au Canada les activités liées au commerce, aux finances, aux services immobiliers, aux administrations publiques ainsi qu’aux services d’enseignement et commerciaux (y compris le tourisme). Ces activités ont été groupées en 10 types d’activités d’après le Système de classification des industries de l’Amérique du Nord. Bien que l’éclairage des voies publiques soit compris dans la consommation totale d’énergie du secteur, il est exclu de l’analyse de factorisation car il n’est rattaché à aucune surface de plancher.

Secteur des transports : Le secteur des transports englobe au Canada tous les modes de transport servant au déplacement des voyageurs et des marchandises. Ces modes comprennent les transports routier, aérien, ferroviaire et maritime. Le secteur des transports est subdivisé en trois sous-secteurs : les voyageurs, les marchandises et les véhicules hors route. Toutefois, seuls les sous-secteurs des voyageurs et des marchandises sont analysés en détail.

Secteur industriel : Le secteur industriel englobe au Canada l’ensemble des industries manufacturières, toutes les activités d’exploitation minière, la foresterie et la construction.

Secteur résidentiel : Le secteur résidentiel englobe au Canada quatre grands types de logements : les maisons individuelles, les maisons individuelles attenantes, les appartements et les maisons mobiles. Les ménages consomment de l’énergie principalement pour chauffer les pièces et l’eau, ainsi que pour faire fonctionner les appareils ménagers, l’éclairage et les appareils de climatisation des pièces.

Source d’énergie : Toute substance qui fournit de la chaleur ou de la puissance (p. ex., pétrole, gaz naturel, charbon, énergies renouvelables et électricité).

Structure : Changements dans la composition de chaque secteur. Par exemple, dans le secteur industriel, une hausse relative de la production d’une industrie comparativement à une autre est considérée comme un changement de structure; dans le secteur de la production d’électricité, une hausse relative de la production d’un combustible comparativement à un autre est considérée comme un changement de structure.

Surface de plancher (superficie) : Espace délimité par les murs extérieurs d’un bâtiment. Elle exclut les aires de stationnement, les sous-sols ou les autres étages sous le niveau du sol dans le secteur résidentiel, alors qu’elle les inclut dans le secteur commercial et institutionnel. Elle est exprimée en mètres carrés.

Système de chauffage à efficacité moyenne : Cette classification indique l’efficacité énergétique des chaudières au gaz naturel et au mazout. La classification efficacité moyenne fait référence à un système de chauffage dont le rendement énergétique annuel est de 78 à 89 p. 100.

Système de chauffage à efficacité normale : Cette classification indique l’efficacité énergétique des chaudières au gaz naturel et au mazout. La classification efficacité normale fait référence à un système de chauffage dont le rendement énergétique annuel est inférieur à 78 p. 100.

Système de chauffage à haute efficacité : Cette classification indique l’efficacité énergétique des chaudières au gaz naturel et au mazout. La classification haute efficacité fait référence à un système de chauffage dont le rendement énergétique annuel est de 90 p. 100 ou plus.

Système de classification des industries de l’Amérique du Nord (SCIAN) : Système de classification regroupant les établissements ayant des activités économiques similaires. La structure du SCIAN, adoptée par Statistique Canada en 1997 pour remplacer la Classification type des industries (CTI) de 1980, a été mise au point par les organismes de collecte de données statistiques du Canada, du Mexique et des États-Unis.

Système de gestion des stocks juste-à-temps (SCIAN) : Ce système de gestion des stocks limite l’espace d’entreposage requis, puisque les commandes ne parviennent à la compagnie que lorsqu’elles sont demandées.

Taux d’utilisation de la capacité : Mesure de l’intensité avec laquelle les industries utilisent leur capacité de production. Il s’agit du rapport entre la production réelle d’une industrie et sa production potentielle estimée.

Térajoule (TJ) : Unité de mesure qui équivaut à 1 × 1012 joules (voir Joule).

Tonne-kilomètre (t-km) : Mesure de l’activité du sous-secteur du transport des marchandises qui représente le transport de une tonne de marchandises sur une distance de un kilomètre.

Transport des marchandises : Sous-secteur du transport qui comprend la consommation d’énergie des modes de transport servant au déplacement des marchandises et dont l’activité est mesurée en tonnes-kilomètres. Ces modes comprennent les transports routier, ferroviaire, maritime et aérien.

Transport des voyageurs : Sous-secteur du transport qui comprend la consommation d’énergie des modes de transport servant au déplacement des voyageurs et dont l’activité est mesurée en voyageurs-kilomètres. Ces modes comprennent les véhicules légers, les autocars et le transport urbain, le train et l’avion.

Transport hors route : Sous-secteur du transport qui comprend la consommation d’énergie des véhicules hors route, y compris les tondeuses à gazon, les motoneiges et les véhicules tout-terrain (VTT). Compte tenu du peu de données disponibles, ce sous-secteur ne fait pas l’objet d’une analyse détaillée.

Utilisation finale : Toute activité spécifique qui nécessite de l’énergie (p. ex., l’éclairage, le chauffage des locaux, le chauffage de l’eau et les procédés de fabrication).

Véhicule léger : Ce segment des véhicules de transport des voyageurs comprend les petites voitures, les grosses voitures, les motocyclettes et les camions légers.

Voyageur-kilomètre (v-km) : Mesure de l’activité du sous-secteur du transport des voyageurs qui décrit le transport de un voyageur sur une distance de un kilomètre.

Watt (W) : Unité de puissance équivalant à un joule d’énergie par seconde. Par exemple, une ampoule de 40 watts consomme 40 watts d’électricité (voir Kilowattheure).

Précédent | Table des matières | Suivant