Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

Collectivités et gouvernement

Menu

4e étape : Comprenez ce qu'on entend par la période de récupération

Avant de décider d'investir dans l'économie d'énergie ou dans des améliorations éconergétiques, vous voudrez connaître la « période de récupération » de votre investissement, c'est-à-dire le nombre d'années qu'il vous faudra pour récupérer les montants investis grâce aux économies générées.

Les économies à venir dépendent de plusieurs facteurs, comme l'exactitude des calculs techniques, la performance réelle de l'équipement et la fluctuation du prix de l'énergie. Pour prendre une décision éclairée, il vous faut évaluer à la fois le rendement prévu (fonds prévus) et le risque que les prévisions ne se concrétisent pas. Vous devriez également tenir compte des autres avantages découlant des mesures éconergétiques, comme l'amélioration du confort et de la valeur du bâtiment et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Récupération simple

Si vous prévoyez installer de l'équipement neuf ou adopter de nouvelles mesures d'économie d'énergie, la période de récupération simple vous indiquera le temps nécessaire pour que les économies d'énergie équivalent au prix d'achat. Par exemple, si une nouvelle mesure d'efficacité énergétique coûte 10 000 $ et vous permet d'économiser 1 000 $ en énergie chaque année, la période de récupération simple est de dix ans. Vous pouvez évaluer la période de récupération simple pour les nouveaux systèmes d'éclairage à l'aide du Calculateur de récupération. Le site Web de l'Équipement éconergétique fournit également des méthodes simples pour calculer les économies d'énergie que vous pourriez réaliser en utilisant de l'équipement plus efficace.

Récupération différentielle

Si vous prévoyez installer un nouveau type d'équipement ou si votre vieil équipement arrive au terme de son cycle de vie, la période de récupération différentielle vous indiquera le temps nécessaire pour couvrir la différence de coût entre une unité efficace et une unité qui l'est moins. Par exemple, si un modèle de remplacement à haute efficacité coûte 700 $ et qu'un modèle de remplacement moins efficace coûte 500 $, alors le modèle efficace permet d'économiser 100 $ par année par rapport à l'autre, et la période de récupération différentielle est de deux ans. Pour certaines applications, on peut employer indifféremment l'une ou l'autre méthode de calcul.

Simulation de bâtiments neufs

Si vous concevez un bâtiment, nous offrons des logiciels gratuits conçus pour simuler les économies d'énergie possibles.

Formules plus complexes

Le taux de rendement, le rendement du capital investi, les taux de rendement minimaux et d'autres formules plus complexes incorporent habituellement le coût complet sur le cycle de vie et constituent des mesures plus précises pour les décisions concernant les investissements. Un fournisseur de services de gestion de l'énergie ou un comptable peut aussi vous aider à faire le calcul de ces chiffres.

Si vous envisagez de remplacer des moteurs, OSMCan – L'outil de sélection des moteurs au Canada vous aidera à déterminer la période de récupération simple ou le taux de rendement du capital investi avant ou après impôt. Le logiciel affiche également les rentrées nettes de fonds, la valeur actualisée nette, le rapport coûts-avantages et le taux de rendement du capital investi.

Suivant : 5e étape : Choisissez les mesures appropriées